Quel entretien pour sa pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur, comme son appellation l’indique, est un dispositif permettant d’apporter une dose de chaleur à l’intérieur de la maison. Si la durée de vie d’une pompe à chaleur doit être de 15 ans, ce matériel de chauffage peut s’abîmer beaucoup plus vite s’il n’est pas bien entretenu. Un bon entretien permet, d’autant plus, de booster la performance de l’appareil et de rendre ainsi son investissement bien rentable. Découvrez comment procéder à l’entretien d’une pompe à chaleur :

Entretenir soi-même, ce que l’on peut faire

Il est possible d’entretenir sa pompe à chaleur soi-même, mais uniquement pour certains modèles : les pompes à chaleur dites aérothermiques. Pour les pompes à chaleur géothermiques, l’intervention d’un professionnel est, en effet, indispensable. Ainsi, parmi les gestes à adopter au quotidien, il y a notamment le nettoyage qui doit être réalisé régulièrement et dans les règles. L’unité située à l’extérieur de l’habitation peut, entre autres, être gênée par des feuilles d’arbres, des débris ou des poussières. Il faudra alors passer un chiffon aussi fréquemment que possible dans le but d’éliminer ces saletés. Les bouches d’insufflation sont aussi à nettoyer de façon régulière, avec de l’eau et du savon. La circulation de l’air doit, en effet, rester fluide tout au long du fonctionnement de l’appareil.

L’entretien d’une pompe à chaleur par un professionnel

Lors de l’achat de la pompe, un contrat de maintenance est généralement proposé. Cela signifie que régulièrement, un professionnel viendra vérifier le bon fonctionnement de l’appareil et le réparer en cas de panne. Et ce, pendant une période déterminée. En principe, ce contrat comprend une vérification de la performance de la pompe, un contrôle du compresseur, ainsi que de l’étanchéité du circuit frigorifique. Il doit également inclure un service réparation en cas de problème. Le coût de ce contrat s’élève généralement entre 130 et 200 € par an, pour une vérification annuelle. Pour ceux qui n’ont pas signé de contrat d’entretien, il est également possible de faire appel à des indépendants. On peut trouver de nombreux installateurs professionnels dans chaque région, avec des prix annuels ne dépassant pas les 200 € pour un entretien de pompe à chaleur.

Pompe à chaleur, un matériel qui nécessite un peu d'entretien

Quelques obligations à connaître

Il faut préciser que, en plus d’être nécessaire, l’entretien des pompes à chaleur est obligatoire. Les pompes d’une puissance frigorifique supérieure à 12 kW doivent notamment être inspectées au bout de 3 ans, et celles à plus de 100 kW au bout de 2 ans. Le décret du 31 mars 2010 stipule, par ailleurs, que cette vérification doit être demandée par le propriétaire de l’habitation et doit se porter sur l’ensemble de l’équipement. Pour les nouvelles pompes à chaleur, un premier contrôle doit être fait pendant l’année suivant l’installation. Une fréquence de vérification d’au moins une fois tous les 5 ans doit ensuite être respectée. Ce décret précise aussi que l’intervenant doit être un professionnel dont la compétence est certifiée par un organisme normalisé. Un rapport devra être rédigé au moins 1 mois après le contrôle.